Archives du blog

django_unchained

Bon. Tarantino, sans être fan, j’aime bien. Il a un côté kitch contrôlé qui le rend hype. Comme le générique de Django. A l’ancienne gamin ! Musique mexicaine, typographie granuleuse, plans larges. « Hey mais ce serait pas Enio dans le fond ? » pourrions-nous dire..
Tarantino c’est aussi l’Amérique. Et par là, j’entends le mélange. Il te balance du gros rap sur fond de fusillade de far west. Easy boy !Samuel-L.-Jackson-et-Leonardo-DiCaprio_scaledown_450

Je pense que là on a un film qui pourrait rentrer dans les annales, comme Pulp Fiction, pas de la même manière. Mais il sert un très bon cru. Tant sur l’histoire, le scénario que sur la maîtrise technique.
Comme d’habitude, les âmes sensibles devront s’abstenir. Moi, il y a bien longtemps que j’ai arrêté ces conneries de politiquement correcte. J’ai donc bien ri. Et j’ai apprécié la scène d’arrivée à Candi Land alors que les 3/4 de la salle vomissait intérieurement. Ils ont donc raté le regard de DiCaprio, qui fait le charme de toute la scène.

leonardo-dicaprio-christoph-waltz-samuel-l-jackson-django-unchained-quentin-tarantino-1192767-616x380Les personnages, parlons en. Ils sont trop fat ! Les 4 principaux démontent de la licorne chauve ! Moi maintenant j’veux la même moustache que Waltz. Il n’y a pas de gentils dans ce film. Il n’y a que des gars un peu plus méchant ou vicieux.
Le texte sublime le jeu des acteurs et inversement. Les rôles sont simplement parfaitement distribués. Même les seconds rôles.

Allez voir ce petit bijou qui fait bien commencer l’année. On se reparle après !

PS : _J’ai pas parler des « nègres, morico, boy » et autres qui jalonnent le film car c’est le thème.
_Très bon passage sur le KKK très drôle !
_La durée du film ne se fait ressentir si ce n’est quand vous sortez de la salle.. Coup de barre..